Du toucher au massage

Du toucher au massage

Communiquer par le toucher

 

Il y a différentes façon de toucher, d’emblée dans le massage bien-être, il s’agit d’un toucher consenti, prévu, chacun connaît son rôle et le toucher en lui-même est posé dans sa gestuelle, son protocole et dans sa fonction « d’apporter ou de proposer du bien-être ».

Le personnel soignant  pratique au quotidien le toucher relationnel et est confronté tous les jours au corps de l’autre, ce toucher s’inscrit dans un véritable accompagnement aux mieux-être et une volonté d’aider le malade, de lui apporter de l’apaisement et du réconfort.

Le praticien en massage bien-être ne prend pas en charge ses clients, si la démarche n’est pas la même, certaines qualités humaines sont inhérentes  aux deux professions (soignants et praticiens).

Cela s’appelle le savoir-être ou savoir être présent, dans une posture d’accueil, d’ouverture et de pratiquer un toucher juste et bienveillant.

Le toucher dans le massage bien-être est davantage un accompagnement du praticien à son client et cette notion de savoir-être est fondamentale.

Fait trivial souvent oublié, se toucher ou se faire toucher de façon positive est crucial pour la survie de l'homme. Toucher les objets et les autres êtres vivants favorise l'apprentissage l'apprentissage de la lecture chez l'enfant qui s'initie à la lecture, comme chez l'adulte apprenant une langue étrangère. Enfin, il existe un nombre gigantesque de thérapies impliquant le sens du toucher. Wilkipedia

Le toucher dans le massage bien-être.

 

Il y a le toucher en tant que gestuelle, le côté mécanique, ce que les mains vont faire sur le corps abandonné sur la table de massage. La  technique de massage, l’expérience, la créativité, l’aisance manuelle vont apporter la relaxation, détendre les muscles, favoriser le lâcher-prise.

Et il  y a la façon de communiquer avec ce toucher, c’est le support de communication du massage. Quelle attitude j’adopte pendant le massage, Quelle est ma posture?

Dans la communication non-verbale, le dialogue doit être clair et sans ambiguïté.

 

Le praticien doit être à l’écoute, centré et attentif à ce qui l’entoure, attentif à ce qui se passe au niveau de ce peau à peau, au niveau énergétique, psychologique et émotionnel.

Garder de la distance et être attentif à soi et à l’autre pour avoir un toucher juste.  Être à l’écoute, à sa place, sans intention pour son client, lui offrira une liberté de vivre son massage tel qu’il l’a décidé. Cet ajustement subtil  se ressentira dans la qualité de la prestation, et va instaurer un climat de confiance et de bienveillance.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.